4 moyens d’éviter que la culture ne vienne influencer vos évaluations à l’international

4 moyens d’éviter que la culture ne vienne influencer vos évaluations à l’international

28.06.2017 By Marie.Michel-Dansac

Le monde professionnel d’aujourd’hui est un réseau global dont nous faisons tous partie. C’est pourquoi il est essentiel de prendre en compte les différences culturelles lors des évaluations quand vous recrutez à l’international ou si vos bureaux se trouvent à plusieurs endroits différents. Il n’est cependant pas toujours facile d’échapper à l’influence de notre propre culture lorsque nous voulons déterminer si une personne correspond aux critères d’un poste ou si ses valeurs sont en accord avec celles de l’entreprise. Par Linda Vodegel Matzen et Marit Op de Beek, Cubiks Pays-Bas Que l’on en soit conscient ou non, ce qui est considéré comme commun dans un pays et répréhensible dans un autre se caractérise souvent par des différences très subtiles. Celles-ci influencent la manière de nous comprendre et de travailler ensemble. Dans beaucoup d’entreprises, l’évaluation de personnes se pratique couramment pour trier, sélectionner et faire évoluer les employés. Et à juste titre. Des évaluations rigoureuses sont le meilleur moyen de prédire si la bonne personne occupe le bon poste au sein de l’entreprise. Pour être juste et objectif lors de l’évaluation des candidats à l’international, il est important d’être conscient des différences culturelles et d’en éviter les biais. Dans son livre The Culture Map, Erin Meyer explique les différences culturelles qui existent entre les différents pays en présentant huit dimensions sur lesquelles ils peuvent se différencier : Communiquer - Evaluer - Persuader - Diriger - Décider - Faire confiance - Etre en désaccord - Planifier. Positionner ces différents pays par rapport à ces dimensions nous offre une meilleure compréhension de leurs différences culturelles.

                                                                                      

4 façons d’améliorer votre approche de l’évaluation internationale

Nous avons sélectionné ci-dessous quatre éléments à prendre en compte lorsque vous évaluez des employés provenant de cultures différentes :

1 : Utiliser des outils d’évaluation culturellement neutres

Afin de pouvoir juger de manière équitable et comparer les candidats dont les cultures sont différentes, il est important d’utiliser des outils d'évaluation culturellement neutres

Les professionnels de l’évaluation développent leurs outils psychométriques de manière à ce qu’ils soient justes et valides dans toutes les cultures. Recherchez des solutions qui ont fait leurs preuves et qui peuvent fournir des informations solides concernant les caractéristiques d’un candidat en termes de personnalité, de capacités et de compétences professionnelles.

Pour concevoir des évaluations culturellement neutres, l’équipe R&D de Cubiks prend en compte des points importants tels que : les concepts que nous utilisons existent-ils dans toutes les langues et les cultures ? Peuvent-ils être compris et pouvons-nous les traduire?

Pour faire face à ce type de challenge de manière adéquate, les items des outils se doivent d’être rédigés par des experts d’une multitude de nationalités et de cultures différentes. La fidélité et la validité des items doivent ensuite être testées dans plusieurs pays différents. C’est à ce moment-là uniquement que l’on peut être sûrs que les candidats se verront offrir une évaluation équitable dans laquelle l’influence culturelle est limitée.

2 : Prendre en considération la manière dont les outils sont traduits

Il ne s’agit pas simplement de traduire les évaluations dans plusieurs langues. Les traductions littérales peuvent passer à côté de nuances culturelles dans plusieurs langues. C’est pourquoi la traduction inversée est essentielle : un premier traducteur traduit les items d’une langue source à une langue cible puis un second traducteur reprend les items et les traduit de la langue cible à la langue source.

L’item originel et sa traduction inversée doivent alors être comparés afin de vérifier si le contenu et le sens sont toujours les mêmes. Si c’est le cas, l’item peut alors être intégré aux évaluations multinationales. Cette méthode permet de s’assurer que lorsque les tests et les questionnaires sont traduits, ils sont équitables et pertinents dans toutes les langues et les cultures.

3 : Utiliser des groupes de normes locales

Utiliser des items qui soient compris de la même manière par tout le monde est un bon début mais il faut aussi reconnaitre que la plupart des cultures possèdent des valeurs propres à leur culture. Certaines normes et valeurs existent dans certaines cultures ou sont considérées comme plus importantes dans les cultures en question. C’est pourquoi vos évaluations doivent utiliser des standards spécifiques conçus sur mesure pour chaque pays. 

En utilisant des groupes de normes locales, vous serez également capable de comparer objectivement un candidat à des groupes de normes de pays autres que le sien. Cette méthode permet de comprendre facilement comment une personne se positionne par rapport à sa propre culture ainsi qu’à d’autres. Cela nous aide à comprendre de quelle manière les différences culturelles influencent certains scores. Cela permet aux évaluateurs de disposer d’informations précieuses qu’ils peuvent utiliser lors des évaluations en face-à-face.

4 : Assurez-vous que les évaluateurs soient conscients des effets culturels

Afin de minimiser les préjugés culturels, les évaluateurs qui interprètent et présentent les résultats aux participants doivent être formés pour s’assurer qu’ils sont conscients des effets que la culture peut avoir sur leur vision des candidats. Ces personnes doivent non seulement comprendre les différences culturelles qui existent avec les participants mais aussi comprendre la relation qui existe entre la culture dont ces derniers sont issus et la culture du pays dans lequel se trouve l’entreprise.  

De plus, la formation doit sensibiliser les évaluateurs aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer lorsqu’il s’agit de distinguer les caractéristiques qui sont personnelles et celles qui sont déterminées par la culture. Il arrive souvent aussi que les individus soient influencés par plusieurs cultures. Les évaluateurs chevronnés 

prennent tous ces facteurs en compte. Ils proposent des évaluations qui explorent les différences culturelles qui existent entre employeur et employé potentiel. Ce type de dialogue aide à comprendre les problèmes éventuels qu’une personne pourrait rencontrer et permet également de savoir quels traits ou compétences peuvent l’aider ou lui faire obstacle.

Les évaluateurs ayant des connaissances dans ce domaine et qui se connaissent extrêmement bien peuvent mettre à profit les discussions avec les candidats pour avoir une idée détaillée de leur adéquation à un poste et peuvent ainsi faire une recommandation objective.

Chez Cubiks, nous sommes fiers de dire que nous comprenons les dynamiques complexes qui accompagnent le recrutement à l’international et le développement des personnes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la manière dont nous pouvons aider votre entreprise à évaluer à l’international, envoyez un email à info@cubiks.com ou remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons.

ALLER PLUS LOIN
4 conseils pour réaliser des évaluations inclusives
En lire plus