Conseils d’experts : comment se préparer pour un assessment centre

Conseils d’experts : comment se préparer pour un assessment centre

20.07.2017 By Marie.Michel-Dansac

Participer pour la première fois à un assessment centre peut être intimidant. Le fait d’arriver jusque-là signifie que vous avez probablement déjà été sélectionné parmi des centaines de candidats et que votre futur employeur pense que vous correspondez sûrement à ce qu’il recherche.

Qu’est-ce qu’un assessment centre ?

Un assessment centre (ou AC) est le moyen d’offrir aux employeurs une vision globale des candidats. Les évaluateurs utilisent des exercices multiples pour examiner de plusieurs façons les aptitudes, les motivations et les compétences importantes pour un poste, donnant ainsi aux candidats de nombreuses opportunités de démontrer leurs forces. Pour plus de neutralité, les participants sont généralement évalués par plusieurs personnes et leurs scores sont modérés par un panel à la fin de la journée.

Une grande variété d’exercices sont utilisés. Ceux-ci peuvent être génériques ou conçus sur mesure afin de refléter la réalité des tâches d’un poste. Votre AC peut ainsi comprendre :

Tout ceci peut paraître intimidant mais avec une bonne préparation, vous pourrez arriver à votre assessment centre confiant et prêt à réussir. Voici les conseils essentiels pour vous aider à vous préparer.

Maîtrisez votre sujet – Faites des recherches

Le meilleur moyen de faire mauvaise impression est de n’avoir aucune connaissance sur l’entreprise ou ce qu’elle fait. Inutile de tout savoir mais vous devez prendre du temps pour consulter leur site internet et en apprendre plus sur leurs objectifs et leurs valeurs. Il est aussi bénéfique de démontrer une certaine connaissance du secteur dans lequel l’entreprise évolue en lisant, par exemple, les dernières nouvelles de cette industrie.

Soyez prêt à parler de votre CV

On vous posera peut-être des questions sur votre CV. Si cela fait un moment que vous avez envoyé votre candidature, assurez-vous de vous souvenir de ce que vous avez écrit et soyez prêt à répondre avec assurance.

Préparez des exemples concrets

Dire que l’on est bon dans tel ou tel domaine est facile. Cependant, si vous voulez vraiment faire forte impression, vous devez illustrer votre expérience par des exemples concrets. Un recruteur qualifié vous posera des questions comme : « Parlez-moi d’une fois où… » et vous devrez répondre par des exemples concrets de votre vie professionnelle. Si vous avez des chiffres pour appuyer vos dires (retour sur investissement, pourcentage d’amélioration par exemple), c’est encore mieux.

Etablissez des priorités et soyez structuré

Le jour J, vous aurez un temps limité pour chaque exercice. Assurez-vous donc d’adopter une approche structurée et gérez votre temps. Cela peut paraître évident mais n’oubliez pas de lire attentivement les consignes avant de commencer. Pour la plupart des exercices, un contexte vous est donné en premier lieu. Assurez-vous de vous fixer une limite de temps pour traiter cette partie afin d’avoir tout le temps nécessaire pour élaborer une réponse de qualité. Plus important : à tout moment s’il y a quelque chose que vous ne comprenez pas, demandez aux évaluateurs.

Restez positif

Les nombreux exercices utilisés permettent d’évaluer plusieurs fois le même domaine. Si vous pensez n’avoir pas bien réussi un exercice, ne soyez pas trop dur envers vous-même puisque vous aurez l’opportunité de vous rattraper.

Restez simple

Il est peu probable que vous ayez à impressionner les observateurs par l’étendue de vos connaissances techniques pendant les exercices. Ils chercheront plutôt à évaluer vos comportements que vos connaissances sur un sujet en particulier. C’est la raison pour laquelle vous devez rester simple et direct et surtout montrer la façon dont vous géreriez la situation en situation normale.

Soyez vous-même

N’essayez pas de vous conformer au comportement attendu selon vous par l’employeur. Ce n’est pas tenable dans le temps et ne fera qu’augmenter votre niveau de stress. Vous vous concentrerez mieux sur les tâches si vous êtes détendu et que vous êtes vous-même. Vous aurez l’air plus naturel. De plus, vous ne courrez pas le risque d’être embauché pour un poste qui ne vous correspond pas. C’est particulièrement important lorsque vous répondez aux questionnaires de personnalité.

La suite : apprendre de votre expérience

La plupart des évaluateurs vous donneront un retour (feedback). S’ils ne le font pas, il est tout à fait envisageable de le leur demander. Ces informations vous seront très utiles. Si vous n’êtes pas retenu pour le poste, cela vous aidera à mieux vous connaitre et à améliorer votre performance la prochaine fois. Si vous avez réussi, vous pourrez commencer à vous préparer pour votre nouveau poste. Dans tous les cas, cela vous permettra d’augmenter votre conscience de vos forces et axes de progrès.

Une autre manière de tirer des enseignements de votre AC est de prendre des notes sur ce que vous avez fait, ce qui s’est bien passé et les domaines pour lesquels il vous faudra davantage de préparation ou envisager les choses différemment dans une situation similaire. Cela vous permettra de vous appuyer sur votre expérience afin de mieux vous préparer pour la prochaine fois et surtout de développer vos compétences.