Quels sont les challenges à relever pour les professionnels RH en France ?

Quels sont les challenges à relever pour les professionnels RH en France ?

26.05.2017 By Marie.Michel-Dansac

Gwladys est la Directrice Générale chez Cubiks France à Paris. Dans cet article, elle partage plusieurs de ses réflexions sur le paysage RH français et sur ce qu’elle considère comme étant les plus grands challenges et difficultés actuels pour les professionnels de la fonction en France.

Quelques chiffres
 

La France est classée au rang de septième plus grande puissance économique mondiale et deuxième en Europe. Son économie est mixte et les entreprises du secteur financier, bancaire et des assurances occupent une place prépondérante. La France capitalise également sur une puissante industrie aérospatiale conduite par le géant européen Airbus Group.
  
Depuis quelques années, le paysage français a fortement changé, impacté par le contexte économique, les avancées technologiques et par les priorités des nouvelles générations qui sont en permanente évolution. Les études montrent que les plus jeunes générations n’aspirent plus à occuper le même poste pendant de nombreuses années. En conséquence, les employeurs déploient de nouvelles technologies et méthodologies de sélection afin d’identifier les individus dont l’adéquation avec le poste, mais aussi avec l’entreprise, leur permettra d’être performants et de se projeter sur le long terme dans cette entreprise.

Attirer les bons talents

 

Nous observons que de plus en plus d’employeurs considèrent qu’il vaut mieux investir dès les phases d'attraction et de recrutement afin de s’entourer de personnes en adéquation avec l’entreprise, optimisant les coûts et l’impact sur le long terme, plutôt que de recruter des individus dont le manque d’adéquation avec l’entreprise peut conduire à un manque de performance ou à leur départ. Chez Cubiks, nous percevons l’émergence de deux grandes tendances chez les entreprises : elles cherchent à être plus attractives et changent leurs pratiques en matière d'Assessment Centers.

Dans une période où les entreprises s’engagent dans une concurrence accrue et cherchent à attirer les meilleurs candidats, la marque employeur n’a jamais joué un rôle aussi prépondérant. Historiquement, c’était aux candidats de “se vendre” auprès de leur employeur potentiel. Mais aujourd’hui, les employeurs ont également leur rôle à jouer afin de donner envie aux candidats de les rejoindre. Dans les grandes entreprises, cela implique de s’assurer que les candidats soient conscients des bénéfices de la diversité des postes qu’elles peuvent offrir. Les employeurs innovent dans ce domaine, en proposant des vidéos sur le quotidien des métiers, des interviews avec des employés en poste et même des quiz d’orientation pour les candidats.

Les Assessment Centers pour explorer le potentiel et l’adéquation à la culture d’entreprise
 

Historiquement, les Assessment Centers (AC) étaient largement utilisés pour le recrutement des profils seniors. Aujourd’hui, on commence à voir de plus en plus d’entreprises qui les utilisent pour le recrutement de jeunes diplômés ou de managers juniors. Déployer ces évaluations en face-à-face permet aux employeurs de mieux comprendre comment un individu aura tendance à se comporter en poste mais également d’explorer son potentiel à occuper des postes plus seniors à l’avenir. 

Le recours de plus en plus fréquent aux Assessment Centers pour des postes moins seniors reflète également la plus grande importance que les employeurs accordent aujourd’hui à la culture d’entreprise, dans la mesure où ils peuvent évaluer l’adéquation d’un candidat et de ses valeurs avec la culture de l’entreprise.

La technologie : bénéfices et difficultés


Parallèlement au développement des nouvelles technologies, la façon de travailler des professionnels RH change. Par exemple, par l’intermédiaire des smartphones les recruteurs créent désormais de nouvelles approches afin de se connecter aux candidats et même de les évaluer. De nouveaux outils en ligne se sont développés pour aider les professionnels RH à tirer profit de tous les bénéfices de la technologie, allant de l’utilisation de sites pour faire des entretiens par vidéo jusqu’à la création de sites internet permettant aux utilisateurs de créer des jeux de rôles pour évaluer leurs stagiaires et jeunes diplômés.

 

Le développement constant de la culture digitale chez les professionnels RH implique que des acteurs de plus en plus petits sont désormais présents dans le domaine de l’évaluation en ligne, offrant de nombreuses options aux professionnels RH. Cependant, une difficulté émerge : même si ces entreprises peuvent désormais disposer de la technologie pour créer des méthodologies d’évaluation, elles ne possèdent pas toutes la rigueur scientifique pour s’assurer de leur validité. Actuellement, il n’existe pas de loi en France pour régir la validité et l’utilisation des outils psychométriques. Cela signifie qu’il n’est pas toujours évident pour les employeurs de s’assurer que les outils qu’ils utilisent soient valides et objectifs. Les professionnels RH en recherche de garanties peuvent se rapprocher de l'Association des Editeurs de Tests et s'assurer que l’éditeur des tests utilisés est membre et signataire de la Charte des Editeurs, ceci impliquant que ses outils ont été certifiés par un comité scientifique indépendant.

Quand on parle de technologie RH, l’argent est, comme toujours, un enjeu. Les départements innovants en RH cherchent à travailler toujours plus efficacement mais ne disposent pas toujours du budget nécessaire pour répondre à leurs objectifs. En général, les nouvelles technologies demandent un investissement significatif au démarrage, et même si elles réduisent les coûts au final, il est difficile pour les professionnels RH d’y allouer un budget conséquent. Nous observons que de plus en plus d’entreprises s’intéressent aux méthodes d’évaluation interactives en ligne telles que les tests de jugemement situationnels mais qu’elles sont finalement très peu nombreuses à mettre en place. Il semble que les employeurs reconnaissent le besoin d’innover afin d’être compétitifs mais que finalement, ils sont peu nombreux à sauter le pas. Si, comme nous l’envisageons, la compétition entre les entreprises pour être toujours plus attractives va s'accentuer, celles ayant adopté ces méthodes innovantes auront une longueur d’avance.

 

Par Gwladys Muller, Country Manager de Cubiks France