4 conseils pour réaliser d’excellents entretiens

4 conseils pour réaliser d’excellents entretiens

25.10.2017 By Marie.Michel-Dansac

Les recruteurs réalisent des entretiens depuis la nuit des temps. L’entretien constitue un des éléments essentiels de tout processus de recrutement, vous permettant de vraiment connaître les personnes qui deviendront peut-être bientôt vos employés. Mais le simple fait que l’on mène des entretiens depuis des décennies ne signifie pas forcément qu’ils soient efficaces. Voici quelques conseils des experts Cubiks pour vous aider à être sûr de réaliser des entretiens véritablement utiles.

Comment réaliser un excellent entretien


1. Planifiez, préparez et soyez structuré


Un peu de planification et de préparation aide énormément. Beaucoup d’évaluateurs ne savent pas ce qu’ils doivent mesurer 15 minutes avant le début de l’entretien. Il a été prouvé à maintes reprises que la validité des entretiens structurés est plus importante. 
Vous devez toujours connaître l’objectif de l’évaluation et ce que vous mesurez bien avant l’entretien. Prévoyez un moment avant l’entretien pour passer en revue les compétences que vous devez évaluer, les comportements que vous devez repérer et savoir combien de temps vous avez pour le faire.


2. Ne sous-estimez pas l’importance de la mise en confiance

Cette partie de l’entretien est de loin celle qui est la plus souvent négligée. Les évaluateurs veulent parfois se « mettre au travail » un peu rapidement et oublient l’importance d’une bonne discussion informelle. Le faire correctement influence la volonté du candidat à s’ouvrir, ce qui peut déterminer de la réussite ou de l’échec de l’entretien. 
Créer une atmosphère agréable où le candidat est enclin à partager son expérience est essentiel si vous souhaitez réunir des indications significatives sur les compétences évaluées. Prenez le temps de créer du lien avec le candidat, aidez-le à se détendre au fil de la conversation. Vous récolterez de cette manière toute une variété d’indices comportementaux fiables, tout en créant une expérience positive pour le candidat. 


3. Assurez-vous d’être conscient de vous-même


Il est facile de faire passer un entretien à un candidat et de l’étiqueter « inefficace », mais c’est parfois le comportement des évaluateurs qui peut déstabiliser. À ce sujet, faites attention à la plus subtile des choses que vous faites. Par exemple : prévenez-vous les candidats que vous allez prendre des notes ou les laissez-vous se demander pourquoi vous le faites ? Êtes-vous conscient du ton que vous utilisez ? Votre technique d’interrogation est-elle solide ou vous retrouvez-vous à parler 70% du temps parce que le silence vous met mal à l’aise ?
On sait que les candidats sont souvent nerveux avant l’entretien mais on oublie parfois le fait que les évaluateurs peuvent être tout aussi anxieux. Si cela vous arrive, prenez un peu de temps pour vous calmer et vous préparer. Si vous êtes nerveux durant l’entretien, le candidat risque d’imiter votre style, ce qui pourrait entrainer une performance moins satisfaisante du candidat.  


4. Restez objectif, faites attention à la subjectivité


Disposer d’une méthodologie d’entretien standardisée et structurée favorise l’objectivité, mais ce n’est pas suffisant. Nous avons tous des préjugés spécifiques qui peuvent aisément avoir une incidence sur l’entretien. La clé pour éviter cela, c’est d’être conscient de ces préjugés et d’arriver à s’analyser soi-même. 
Quelques conseils pour éviter les préjugés :

  • Un entretien réalisé par un panel peut être un formidable moyen d’accroître l’objectivité et de se débarrasser des préjugés. Si cela n’est pas possible dans votre entreprise, réaliser une séance de calibrage avec toutes les personnes qui font passer les entretiens pour lesquelles l’évaluation du comportement fait débat est une bonne pratique.
  • Il est tout simplement impossible de se rappeler de tout ce qu’un candidat a dit durant un entretien (surtout lorsque l’épuisement se fait sentir). Prenez toujours de bonnes notes auxquelles vous pourrez vous référer par la suite. 
  • Il est également utile de ne pas prendre des notes et attribuer un score à vos observations au même moment. Chaque chose doit être traitée séparément pour éviter que les préjugés ne viennent s’immiscer dans le processus. 

 
Cela a sûrement été dit des milliers de fois, mais c’est un bon conseil donc il faut le répéter. Traitez vos candidats comme vous souhaiteriez que l’on vous traite. Communiquez ouvertement avec eux pour qu’ils restent motivés. Donner leur un retour, qu’ils aient réussi ou non. Si vous faites tout cela, ils montreront le meilleur d’eux-mêmes et auront une expérience candidat formidable. 
Enfin, c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Réaliser un excellent entretien, c’est une compétence. Plus vous faites passer d’entretiens, plus vous devenez expérimenté et améliorez votre style. 

Chez Cubiks, nous concevons des guides d’entretien fondés sur les compétences avec des suggestions de questions d’entretien pour standardiser et structurer vos entretiens. Notre équipe propose également des formations pour s’assurer d’évaluer de façon valide les candidats, ce qui permet au final de contribuer à une meilleure prédiction des résultats dans le processus de sélection. 

Pour en savoir plus, envoyez un email à cubiks.france@cubiks.com ou contactez-nous via le formulaire ci-dessous.